Commémoration de la bataille de Lagarde du 08 au 11 Août 2014

Centenaire 1914 - 2014

Coup de chapeau à la municipalité de Lagarde en Moselle qui a superbement et dignement organisé les commémorations du combat du 11 août 1914, qui plus est, sans aucune aide extérieure à la commune d’après ce que l’on peut lire sur certains quotidiens.

Il faut souligner les passionnantes interventions des historiens M. Jacques Didier et M. Serge Truphémus. Bon nombre d’habitants de Lagarde présents lors des conférences sont intervenus pour enrichir le débat en faisant part des témoignages de leurs grands-parents. Ceci à permis au public de prendre conscience du coté effroyable de ce combat du 11 août 1914.

Les associations, comme “La Baionnette” par exemple, contribuent à préserver l’histoire militaire par le biais de reconstitutions historiques en costumes. Ainsi, on a pu réaliser concrètement des notions souvent entendues mais rarement constatées de visu, telles que l’aspect voyant des uniformes bleus et rouges des soldats Français qui en faisaient des cibles parfaites, à l’inverse des uniformes Allemands de couleur grise et par conséquent beaucoup plus discrets.

Comment rester indifférent en voyant les Uhlands Allemands mener leur charge dans les rues du village. On imagine facilement les pertes qui furent infligées aux fantassins Français par la lance meurtrière et par la force et le poids du cheval lui même.

Moment solennel et très émouvant devant le Monument aux Morts, Allemand et Français face à face dans une volonté de se souvenir, mais aussi de veiller à la paix des deux Nations. Puis, dépôt de gerbes et cérémonies aux deux nécropoles à la Mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour leur Patrie.

Les commémorations se terminent par les hymnes Nationaux des deux pays, mais également par l’hymne Européen.

Luc demarchi – 02 septembre 2014.

Quelques photographies de la commémoration et des reconstitutions

1 Commentaire

  1. Francis Maire

    Bonjour,
    Je suis surpris de découvrir votre onglet sur la bataille de Lagarde : mes deux grand pères sont de ce village, l’un est parti en France et a fait la guerre au Maroc chez les Zouaves. l’autre a été mobilisé en Allemagne, blessé à la Somme, puis enterré plusieurs heures au Vieil Armand pour finir en convalescence dans un petit village en Allemagne, au bord du Rhin, d’où il a ramené ma grand mère.
    Mes deux grand pères étaient demi frères. leur père a fait son service militaire en Allemagne, mais leurs enfants (mon père et mes oncles) ont été soldats français, dont mon père au premier R.T.M., puis au 21 R.I.C en juin 1945, et pour finir avec les Sénégalais.
    Cordialement
    F Maire.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *